Tirer parti d’un parcours atypique

Avoir un “trou” dans son curriculum vitae, quelle qu’en soit la raison, représente parfois (trop souvent en tout cas) un sérieux désavantage dans un processus de recrutement. Un parcours professionnel rectiligne (formation initiale, stages, emplois qui se succèdent sans accroc) est toujours préférable aux trajets en zigzags, aux chemins buissonniers qui font naître chez bien des recruteurs des questionnements désagréables.

Devant cet état de fait, souvent amplifié dans les procédures de recrutement en ligne qui, faute d’échanges directs, soulignent tous les écarts de parcours, Thomas Grimaux a pris l’initiative de lancer un site susceptible de faciliter la recherche d’emploi des personnes aux parcours atypiques. Comme, explique-t-il, cet “ancien détenu qui a accumulé en lui une volonté de fer de s’en sortir” ou ce “jeune senior, ancien patron de TPME qui apporte sa maturité” et ainsi de suite…

Le site parcoursatypique.com propose en conséquence à chaque candidat de valoriser ses compétences, sa personnalité, l’originalité de son parcours et sa motivation autant que ses diplômes éventuels ou que la densité de son CV.
A cette fin, lors de son inscription, le candidat doit choisir les mots-clés qui le définissent le mieux et auxquels il attribue ensuite des coefficients avant de les classer dans six catégories :

  • qualités humaines,
  • qualités professionnelles,
  • parcours et diplômes,
  • conditions,
  • métiers,
  • disponibilité, langue et informatique

Au total la procédure d’inscription peut paraître longue voire fastidieuse, elle l’est sans conteste, mais elle se justifie pour Thomas Grimaux par la nécessité de “montrer sa motivation” et de “cibler et optimiser soi-même sa recherche d’emploi”. Si un candidat est intéressé par plusieurs types de postes, il peut créer autant de profils correspondants.
Les recruteurs potentiels sont soumis aux mêmes règles dans la définition et la publication de leurs offres.

L’intérêt manifeste de l’initiative est de mettre en avant les personnes, la manière dont elles se définissent et se projettent dans un futur poste en reléguant au second plan le CV formel et désincarné ou la formation initiale qui ne représente plus, ou plus totalement, les réelles compétences acquises.
Autre avantage, l’employeur n’a pas accès aux coordonnées du candidat et c’est ce dernier qui lève l’anonymat en répondant à l’offre du recruteur, évitant ainsi – dans un premier temps au moins – des discriminations liées au parcours, à l’origine, etc.

Site de “niche”, destiné exclusivement à des personnes sortant de l’ordinaire ?, le fondateur s’en défend mais souligne qu’il ne cherche pas à réunir le plus grand nombre de candidats ou à proposer le plus grand nombre d’offres possible. Le risque est pourtant là…

@Découvrir :
Le site parcoursatypique.com

Bookmark and Share

Leave a Comment