Le métier qui me plaît livre son palmarès

Le concours Je filme le métier qui me plaît a rendu son verdict ; le jury, présidé par Claude Pinoteau et composé de représentants des mondes éducatif, artistique ou économique a récompensé 13 films parmi les 340 projets présentés.

Ce concours vidéo, à destination des collégiens et des lycéens et voué à “les sensibiliser sur les différentes représentations des métiers et du monde du travail”, consiste à réaliser un reportage dans son intégralité et de présenter selon un scénario original le métier choisi, en trois à cinq minutes.
A titre d’exemple, vous pouvez regarder en suivant le lien ci-dessous le travail réalisé par des élèves du collège de Clarensac dans le Gard, lauréat du “Grand prix”.

Profession : astronaute

La prochaine session du concours est déjà annoncée, à partir du 15 juin 2011, il est possible de s’inscrire, les appels à projets seront lancés, quant à eux, dès la rentrée de septembre.
Les grandes échéances seront les suivantes:
- fin décembre 2011 : clôture des candidatures
- fin mars 2012 : clôture de l’envoi des vidéos
- mai 2012 : remise des prix

@Visiter :
Palmarès 2011 du concours “Je filme le métier qui me plaît
La présentation du concours 2012

Leave a Comment

Job d’été ou vocation, BAFA et BAFD ouvrent vers les métiers de l’animation

Le domaine de l’animation est un important pourvoyeur d’emplois saisonniers, il est également un secteur d’activité à part entière.

Les sésames qui autorisent l’exercice des métiers de l’animations s’appellent BAFA (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) et BAFD (Brevet d’aptitude aux fonctions de directeur) ; le BAFA permet « d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en accueils collectifs de mineurs », il est accessible dès l’âge de 17 ans sans condition de diplôme préalable.
Ces diplômes ont un site national et officiel qui regroupe l’ensemble des informations sur les formations et permet de gérer et d’effectuer en ligne les principales démarches. L’inscription et le suivi de l’ensemble du cursus de formation sont ainsi possibles pour toutes les personnes qui souhaitent devenir animateur ou directeur. Les personnes déjà titulaires d’un diplôme peuvent avoir accès à des formations et des qualifications complémentaires, remplir les formalités nécessaires à leur autorisation d’exercer. Une simple inscription, gratuite, permet de disposer d’un espace personnel et de poser des alertes, de déposer en ligne les documents utiles à la reconnaissance des qualifications (diplôme, papiers d’identité).
Par ailleurs tous les organismes de formation, habilités au niveau national, sont recensés sur le site.

@Consulter :
BAFA/BAFD portail national
Présentation détaillée du BAFA

Le site Planet’Anim, géré par l’association (agréée “Jeunesse et Education Populaire”) du même nom, offre quant à lui un grand nombre de ressources éducatives (livres, chants, jeux, etc.) et réglementaires.
Il propose aussi une rubrique “Petites annonces” qui recense un grand nombre d’offres d’emplois dans le domaine de l’animation et permet également de déposer sa candidature. Ainsi, pour ceux qui ont en poche le sésame correspondant, les offres d’emplois d’animateurs et de directeurs sont regroupés et accessibles selon un ensemble très complet de critères (type de diplôme et de centre notamment).

@Consulter :
Les offres d’emploi de Planet’Anim

Comments (1)

Formations en arts appliqués

Les écoles d’arts appliqués forment à des métiers à la fois classiques, traditionnels (l’architecture et la décoration d’intérieur, la photographie et le stylisme) et plus novateurs mais, surtout, en tension pour reprendre le vocabulaire très actuel et consacré pour décrire l’état du “marché” du travail : il s’agit par exemple des métiers du webdesign, des jeux vidéos et de l’animation 3D ou des effets spéciaux.

L’école MJM graphic design, implantée à Paris mais également à Rennes, Nice et Strasbourg, propose toutes ces formations soit en alternance soit en formation continue soit encore en formation initiale. Les descriptifs des formations proposées sont disponibles, au format PDF, sur le site de l’école et reprennent en détail le programme, année par année, de chaque formation, ses objectifs et ses modalités pédagogiques.

Pourquoi parler aujourd’hui de cette école plutôt que d’une autre ? Une simple et bonne raison : elle ouvre ses portes du 1er au 3 avril à Paris et offre ainsi l’occasion de rencontrer les étudiants et l’équipe pédagogique pour découvrir plus avant les opportunités de formation.

@Savoir :
Journées portes ouvertes : 1, 2, 3 Avril 2011
MJM Paris
38 Quai de Jemmapes
75010 Paris
01 42 41 88 00
Métro : Lignes 3, 5, 8, 9, 11, station République

@Visiter :
Le site de l’école MJM Graphic Design

Leave a Comment

Ecole européenne des métiers de l’Internet

C’est un projet désormais abouti, ou presque, dont les initiateurs ne sont autres que Xavier Niel, Marc Simoncini et Jacques-Antoine Granjon, quelques-uns des entrepreneurs les plus dynamiques du secteur français de l’informatique et du web : la création d’une école des métiers de l’Internet.

L’EEMI s’ouvre aux bacheliers ou aux détenteurs d’un diplôme équivalent, les candidatures sont d’ailleurs d’ores et déjà ouvertes.
Les formations proposées sont diverses (vous en avez une approche détaillée dans la capture ci-dessous), l’idée étant de couvrir un nombre de métiers aussi vaste que possible. “L’objectif en sortie est double, déclencher des vocations entrepreneuriales dans l’Internet ou alimenter les sociétés du web en jeunes recrues bien formées” rapporte Jacques-Antoine Granjon dans un entretien accordé à Techcrunch.

Les premiers enseignements devraient débuter à la rentrée 2011. L’école étant privée les formations seront payantes, vraisemblablement au niveau de ce qui se fait déjà dans le domaine c’est-à-dire aux alentours de 6000 euros par an pour des formations, en général, de trois ans. Ce n’est pas une petite somme et la qualité des enseignements devra être au rendez-vous si l’école veut durer mais, au moment où les futurs bacheliers doivent faire leurs choix d’orientation post-bac, c’est un choix supplémentaire bienvenu qui peut mériter qu’on s’y arrête.

@Visiter :
Le site de l’EEMI

Source :
TechCrunch France

Leave a Comment

Ambassadeurs des métiers et des formations en Basse-Normandie

La région Basse-Normandie met à disposition des habitants des départements du Calvados, de la Manche et de l’Orne un réseau d’ambassadeurs susceptibles d’informer et d’orienter les personnes intéressés sur les métiers et les formations d’un vaste domaine d’activités professionnelles qui vont du bâtiment à l’industrie hôtelière en passant par le spectacle vivant ou l’horticulture.

Initié en 2009, le projet centré à l’origine sur les métiers s’étend aujourd’hui à la formation et à la VAE (Validation des acquis de l’expérience) et, bientôt, à “l’économie verte” et à l’étranger.
D’ores et déjà 130 ambassadeurs, tous des professionnels expérimentés, sont à la disposition des plus jeunes qui s’interrogent sur l’orientation professionnelle qu’ils vont prendre et des moins jeunes qui souhaitent changer d’orientation professionnelle ou mûrissent un projet personnel et souhaitent mesurer les engagements qu’ils vont devoir prendre.

L’initiative s’appuie sur un solide réseau de structures relais (Missions locales, Cité des métiers, etc.) et de centres de formation. Un site Internet dédié permet de découvrir l’ensemble du projet et de rechercher un ambassadeur (par domaine professionnel et par zone géographique) ainsi que de préparer au mieux la rencontre.

@Visiter :
Ambassadeurs : échange sur les métiers et les formations

Leave a Comment