Gagner sa vie à la changer

Une fois n’est pas coutume, je nous invite à franchir les frontières pour nous rendre, pas bien loin il faut avouer, chez nos amis belges.

En effet, les rencontres du nouveau monde 2010, sixièmes du nom, se tiendront à Mons en Belgique du 5 au 7 février. Elles sont organisées par Etopia et inviteront tous les jeunes de 15 à 35 ans à réfléchir sur leur avenir professionnel grâce à des rencontres avec de grands témoins qui présenteront leur expérience dans les emplois verts, le secteur du non-marchand, l’économie sociale et l’entrepreneuriat social et écologique.

Des ateliers de rencontres se tiendront tout au long du week-end, autour de 6 thématiques :

  • « être engagé dans son emploi »,
  • « les emplois verts »,
  • « l’entrepreneuriat social et écologique »,
  • « l’économie sociale et non-marchande »,
  • « les facilitateurs de transition »,
  • « vivre hors de l’emploi ».

Pour chaque atelier, 2 témoins avec leurs expériences et leurs connaissances, échangeront pendant 2 heures avec les participants (groupe de 10 à 15 personnes).

L’occasion est belle, et j’en profite, de vous présenter la revue d’écologie politique publiée par l’association Etopia et dont le dernier numéro, accessible gratuitement et dans son intégralité en ligne, comporte un dossier très fouillé, intitulé Économie et écologie, qui propose une analyse détaillée de la situation économique actuelle.

Au sommaire du dossier :

  • Croissance, décroissance : 14 thèses pour une radicalité mobilisante
  • La galaxie des contestataires de la monnaie conventionnelle
  • La pensée verte et la crise financière : Repartir de l’essentiel
  • Transition écologique : les dix principes du nouveau rôle des pouvoirs publics

@Découvrir :
La revue Etopia, n°6
Les rencontres des nouveaux mondes (RDNM)
Etopia et les RDNM sur Facebook

Comments (4)

Trouvez plus qu’un travail en Rhône-Alpes

“Trouvez plus qu’un travail” c’est le slogan et le fil rouge que s’est choisi le troisième forum de l’emploi et des métiers dans l’économie sociale et solidaire en Rhône-Alpes.
De nombreuses offres d’emploi et de nombreux exposants, une espace dédié à l’aide à la création d’entreprise, la recette est désormais connue et prometteuse. En Rhône-Alpes comme ailleurs en France, l’économie sociale et solidaire, ESS pour les intimes, connaît un développement important même si elle reste encore méconnue, notamment des personnes en recherche d’emploi. Ce salon est l’occasion de découvrir au travers de conférences un secteur riche en perspectives.

Le programme des conférences :

  • 22 janvier
    • 10 h 30 – 11 h 30 L’Economie sociale et solidaire pour les nuls!
    • 14 h 00 – 15 h 00 Envie d’entreprendre autrement ? Les opportunités offertes
    • 16 h 00 – 17 h 00 Les métiers de la solidarité
  • 23 janvier
    • 11 h 00 – 12 h 00 L’Economie sociale et solidaire pour les nuls!
    • 13 h 00 – 14 h 00 Croissance verte, commerce équitable, tourisme solidaire
    • 14 h 30 – 15 h 30 L’économie sociale et solidaire, une économie qui ne connaît pas la crise ?

Le salon est organisé en collaboration avec de nombreux partenaires dont le Conseil régional et la préfecture de Rhône-Alpes, la communauté urbaine de Lyon.

@Consulter :
Il est encore temps de s’inscrire pour éviter l’attente à l’entrée du salon.
Lieu, modalités d’accès et horaires

Leave a Comment

Formations en solidarité, travailler dans l’humanitaire

Bioforce

L’engagement humanitaire ne repose pas uniquement sur la bonne volonté et la motivation ; l’acquisition de compétences et la valorisation de celles dont on dispose sont indispensables à la réalisation d’un projet personnel d’investissement dans le domaine.

Parmi les organismes qui oeuvrent à former des professionnels dans l’humanitaire et le développement, l’Institut Bioforce Développement est une association, créée en 1983, qui délivre 15 000 heures de formation par an, en France et à l’étranger et est reconnue comme un acteur de l’engagement solidaire par nombre d’organismes qui emploient les stagiaires issus de ses cursus : Action contre la faim, Médecins sans frontières, Handicap international, Croix-Rouge française, Médecins du monde…

Bioforce dispense des formations longues ou courtes qui peuvent entrer dans le cadre de la formation continue comme de la formation initiale et donc faire l’objet de financement et de prise en charge selon chaque situation. Un ensemble de formations sont également accessibles par le biais de la validation des acquis de l’expérience (VAE) qui permet de faire reconnaître une expérience afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle par d’autres voies que l’examen.

Les secteurs d’activité concernés par les formations de l’humanitaire et du développement sont extrêmement divers et vont de l’administration et de la gestion à la coordination de projet, la logistique et l’ingénierie technique (par exemple dans le domaine de l’eau ou de l’assainissement). Les formations sont dispensés principalement sur Lyon et Paris.

L’association travaille aussi à faire connaître les métiers de l’humanitaire et à sensibiliser tous les publics aux missions humanitaires et de développement par le Tour de France humanitaire : elle participait ainsi au récent salon de l’emploi responsable à Paris, dont nous avions parlé ici, et participera les 22 et 23 janvier 2010 au forum de l’emploi et des métiers dans l’économie sociale et solidaire en Rhône-Alpes à Lyon.

@Découvrir :
Toutes les formations
Candidater en ligne
Formations accessibles par VAE (critères d’admission et processus de formation)
Le Tour de France humanitaire

Leave a Comment

Salon de l’emploi responsable

Salon_emploiresponsable

Afin de célébrer dignement la fin du mois de l’économie sociale et solidaire (mais si, je vous en ai déjà parlé…), rien de tel qu’un salon !

Les 9 et 10 décembre prochains, à l’espace Champeret à Paris, se tiendra donc la quatrième édition du salon de l’emploi responsable qui donnera une visibilité toute particulière aux acteurs de l’économie sociale et solidaire à travers des conférences, des rencontres, des ateliers, la présence de très nombreux exposants, tous acteurs du domaine et, bien sûr, de nombreuses offres d’emploi.

Toutes les conférences et ateliers
Tous les exposants

A noter également la présence d’un espace entièrement consacré aux porteurs de projets touchant à l’économie sociale et solidaire, centré autour de trois pôles animés par des professionnels :

  • Un pôle « Entreprendre autrement… pourquoi ? »
  • Un pôle « Démarrer votre projet »
  • Un pôle « Financer votre projet »

Le salon est organisé conjointement par l’AFIJ (Association pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés), le CJDES (centre des jeunes des dirigeants des acteurs de l’économie sociale) et le Groupe SOS.

Attention ! Il est fortement recommandé de s’inscrire préalablement.

@Visiter, pour en savoir plus sur le salon et vous inscrire :
Le site lemploi-responsable.com

Leave a Comment

Atlas de l’économie sociale et solidaire

Je l’ai dit, je le répète, novembre est le mois de l’économie sociale et solidaire.
La publication de l’atlas national et régional de l’économie sociale et solidaire vient donc, à point nommé, célébrer l’événement.

Fruit du travail de l’Observatoire national de l’économie sociale et solidaire, soutenu par le Conseil national des chambres régionales de l’économie sociale, cet atlas est un événement à lui seul.
Véritable mine d’informations sur tout ce que représente et fait l’économie sociale et solidaire en France, l’atlas détaille les emplois, les employeurs, les réseaux, les domaines qui fondent cette part grandissante de l’activité économique en France ; pour mémoire : 9% des entreprises et 10% des salariés.

Mois_ESS

L’atlas est présenté en trois parties :

  • Une première partie qui répertorie les données nationales tant sur les emplois et les entreprises que sur les différentes structures juridiques (coopératives, mutuelles, associations, fondations) qui composent le domaine.
  • Une deuxième partie, sous forme de cartes, présente un comparatif régional.
  • Une troisième partie est consacrée à une analyse de l’économie sociale et solidaire dans chacune des 26 régions (France métropolitaine et départements d’outre-mer).

Pour nous convaincre définitivement de l’intérêt et du devenir de ce domaine, rappelons-nous ces trois simples repères : 38 millions de personnes en France sont couverts par une mutuelle, 6 dépôts bancaires sur 10 sont gérés par des banques de l’économie sociale et solidaire, 1/4 de la distribution est géré par l’économie sociale et solidaire.

@Télécharger :
Atlas de l’économie sociale et solidaire

Leave a Comment