Nos seniors ont des talents… et des trophées ?

Le Réseau d’emploi durable (RED), qui se présente comme un “think tank”, basé à Toulouse, organise les Trophées de l’emploi durable autour d’un thématique qui mérite bien qu’on s’y arrête, l’emploi des seniors.
Déterminé à “rendre visibles” les différentes initiatives favorables au maintien dans l’emploi des seniors alors que la France reste un des plus mauvais élèves d’Europe en la matière, le RED invite “entreprises, institutions, salariés et syndicats de salariés, qui ont une expérience à partager, expérience qui permettra de valoriser les actions en faveur de l’emploi des 45 et plus, au plan national”, à présenter leurs projets ou réalisations lors d’une journée de rencontres organisée au Cirque de la Grainerie, à Toulouse, le 8 décembre 2011.

Les trophées sont organisées en cinq catégories, tous les candidats doivent déposer leur candidature avant le 15 octobre prochain.

Deux prix ouverts aux seniors :
Le Trophée du senior « 2ème carrière en entreprise » récompensant un senior qui a réalisé un tournant important de carrière en entreprise.
Le Trophée du senior entrepreneur » récompensant le dynamisme d’un senior qui s’est lancé dans un nouveau challenge
Trois prix ouverts aux entreprises ou à leurs salariés et aux institutions :
Le Trophée de l’entreprise pour l’emploi senior » récompensant l’innovation et l’exemplarité d’une entreprise qui oeuvre pour l’emploi senior.
Le Trophée de l’institution pour l’emploi senior » récompensant l’innovation et l’exemplarité d’une institution qui oeuvre pour l’emploi senior
Le Trophée Intergénérationnel » récompensant une entreprise, une institution, des salariés ayant mis en place une initiative d’emploi intergénérationnel (junior-senior) dans le cadre de la transmission de savoirs, d’associations de compétences.

@Consulter :
Le dossier de candidature (à télécharger au format PDF)
Emploi durable, le site du RED

@Source :
ARTESI Ile-de-FRance

Comments (1)

Travailler à Paris

Le guide Travailler à Paris est disponible depuis ce matin dans les différentes mairies d’arrondissement de la ville et dans les Maisons des entreprises et de l’emploi, il est également possible de le télécharger directement sur le site paris.fr.

24 pages d’informations et de conseils pour mener sa recherche d’emploi dans la capitale ou créer son activité, se reconvertir voire travailler autrement.
Adresses utiles, présentations des droits et démarches, aides disponibles et interlocuteurs à privilégier, le guide est synthétique, lisible, précis et pratique. Il ne sera pas utile aux seuls nouveaux venus à Paris, même les titis parisiens ou les chômeurs expérimentés, si j’ose dire !, trouveront des informations utiles.

A noter, le guide sera également mis à disposition les 6 et 7 octobre prochains lors du Forum Paris pour l’emploi.

@Faire :
Télécharger le guide Travailler à Paris (au format PDF)
@Billet en rapport :
Forum Paris pour l’emploi, neuvième !

Comments (1)

Se faire remarquer pour décrocher un emploi

D’une manière ou d’une autre, trouver un nouvel emploi revient à parvenir à sortir du lot des candidats qui postulent pour un poste donné.
Mais, avant même le début du processus de recrutement, avant même de songer à répondre à des offres d’emplois, de nombreux candidats cherchent à se signaler auprès des recruteurs à travers des démarches originales ou décalées.
Le but est d’attirer l’attention, il reste à savoir si la réaction qu’ils suscitent est positive, à vous d’en juger.

Le curriculum vitae, outil élémentaire de toute candidature, peut parfois devenir un argument marketing dans une véritable campagne de communication dont le candidat – en l’occurrence les candidats – devient le centre.

Le succès est au rendez-vous, pour un des deux candidats au moins qui obtient un CDI. Cela ne semble pas toujours être le cas. Ainsi, Super Candidat, auquel font d’ailleurs référence Greg Lecapelain et Ismael Brunot en ouverture de leur blog, qui avait organisé un salon de l’emploi pour lui tout seul et loué un panneau publicitaire en bordure du périphérique parisien n’avait toujours pas trouvé d’emploi au début de l’été, trois mois après le lancement de sa campagne.

@Visiter :
Comment se faire remarquer pour décrocher un emploi ?
me-recruter.com

La prise d’initiative, hors du strict contexte des démarches de recherche d’emploi, peut aussi devenir une manière d’attirer l’attention : l’exploit sportif figure en bonne place dans la liste des méthodes idéales de se distinguer. Et, comme exploit, courir le marathon de New-York se pose là ! Thierry Bédouet a ainsi décroché une mission temporaire dans son domaine de prédilection avant de se retrouver, une nouvelle fois, à la recherche d’un poste.

@Lire :
Il court le marathon de NY pour trouver un emploi, sur myrhline.com

Il est aussi possible de faire feu de tout bois, à l’image de Guillaume Biollay qui adresse des messages aux blogueurs, les sollicitant pour qu’ils relaient son annonce, ainsi libellée :
“Le samedi 17 septembre prochain à 20h00, Guillaume Biollay, jeune communiquant en fin de contrat, organisera dans la commune de Choisy (74), un lâcher de ballons pour, au gré du vent, tenter de décrocher un emploi.”
Communiqué et dossier de presse, brève présentation et renvoi vers son site Internet, l’ensemble est bien ficelé ; en tout cas il atteint un premier objectif (pour ce qui me concerne) puisque je réponds à sa sollicitation d’écrire un billet à son propos. Je lui souhaite d’atteindre l’objectif principal de sa démarche et de décrocher un emploi.

@Visiter :
Le site de Guillaume Biollay

Comments (1)

Vous avez des références ?

On pense à l’intérieur lambrissé d’un hôtel particulier parisien, un homme d’un âge certain en costume trois pièces reçoit un valet de pied ou une femme de chambre et, au détour de la conversation, demande d’un ton dégagé : “Vous avez des références ?”
Cela paraît daté, tout droit sorti d’une pièce de Sacha Guitry mais pourtant rien, ou presque, n’a changé.

Le carnet d’adresses (ou de contacts comme l’on dira plus couramment aujourd’hui) est le meilleur outil du chercheur d’emploi, ce n’est pas un scoop… Tout conseiller de Pôle emploi, tout coach qui se respecte vous le serinera à loisir et vous le retrouverez à longueur de page sur tout site, ou blog !, consacré à l’emploi. Mais, à l’image de ces carnets aux feuilles écornées et aux pages raturées et surchargées de rajouts parfois illisibles, des contacts négligés ou des adresses périmées ne vous seront pas très utiles.
Et si vous voulez pouvoir disposer de références solides et vérifiables, il vous faut entretenir vos relations, être en mesure de solliciter directement un ancien collègue ou supérieur hiérarchique pour obtenir son appui. Même en l’absence de lien entretenu, il est utile de reprendre contact avec les personnes que vous connaissiez bien dans les entreprises pour lesquelles vous avez travaillé, tout particulièrement celles qui ont une place significative dans votre curriculum vitae ; vos expériences seront d’autant plus appréciées si elles sont appuyées d’une recommandation, de références. Non pas tant pour que le recruteur les vérifie (il ne le fera vraisemblablement pas, par manque de temps) mais que vous puissiez, pour vous-même d’abord et face au recruteur ensuite, vous appuyer sur vos expériences passées et, puisqu’elles ont laissé une trace positive, les présenter éventuellement lors de l’entretien.

Alors, à l’heure où les logiciels de messagerie et ces objets nomades que sont les téléphones portables ou autres tablettes multimédia permettent de tenir et de mettre à jour aisément un réseau de contacts, il serait dommage de se priver de leurs possibilités ; cela mérite bien de faire l’effort, pas toujours simple il est vrai, d’adresser un message ou mieux de téléphoner aux personnes clés de votre parcours professionnel.
Ajoutons que les réseaux sociaux, professionnels comme généralistes, offrent de nouvelles possibilités d’entretenir vos relations et de les valoriser. Ainsi Viadeo, réseau social professionnel, pour ne prendre que cet exemple, vous permet d’enrichir votre profil de références pour chacun des postes que vous avez occupés.

Pour autant, vous pouvez avoir eu des expériences professionnelles moins réjouissantes que d’autres, qui laissent donc peu de place à la possibilité d’une recommandation par un supérieur hiérarchique et, du même coup, peuvent rendre moins efficace l’appui d’un ex-collègue. Ne vous mettez pas martel en tête, cela doit simplement renforcer votre détermination à rechercher et à obtenir des références de vos autres employeurs et si un recruteur vous questionne précisément sur votre expérience la plus négative, expliquez-lui honnêtement et simplement le “pourquoi du comment” puis soulignez que vous en avez tiré des enseignements.

Comments (2)

Insertion professionnelle, la semaine du CIDJ

Du 26 au 29 septembre 2011, le CIDJ (Centre d’information et de documentation jeunesse) de Paris organise une semaine de l’insertion professionnelle, 4 jours pour aider les jeunes, diplômés ou non, déjà expérimentés ou à la recherche d’un premier emploi, à trouver une formation, un emploi ou, à tout le moins, des informations et des contacts utiles.

Chaque journée est consacrée à un thème donné sur lequel vous pourrez rencontrer les professionnels et les entreprises concernées.

26 septembre Emploi sans diplôme
Les secteurs du commerce, des transports, des services, de l’aide à la personne, de l’industrie, de la sécurité publique, de l’énergie seront représentés par une trentaine d’entreprises qui proposeront des emplois stables pour les jeunes du niveau collège au niveau bac + 1.

27 septembre Agences d’emploi
Les agences d’emploi d’Ile-de-France présenteront les secteurs qui recrutent et les qualifications recherchées avec à la clé des offres d’emplois pour tous niveaux de qualification (du CAP à bac + 5).

28 septembre Apprentissage
Non, il n’est pas encore trop tard pour s’inscrire, même si cela devient urgent ! Les Centres de formation et d’apprentissage (CFA) présenteront leurs formations et les places encore disponibles.

29 septembre Jeunesse-Handicap-Entreprise
La journée est organisée en partenariat avec la Société Générale et ARPEJEH. Des offres d’emplois, des conseils et des entretiens personnalisés seront au menu.

@Savoir :
Semaine de l’insertion professionnelle, entrée libre
Du 26 au 29 septembre 2011 de 10h à 17h
CIDJ, 101 quai Branly 75015 Paris
Métro, ligne 6, station Bir Hakeim ou RER C, station Champ de mars

Leave a Comment