Créez votre entreprise sociale

Un projet de création d’entreprise vous trotte dans la tête ? S’il concerne de près comme de loin l’économie sociale, vous devez connaître deux initiatives qui vous aideront à formaliser votre idée et à lui donner les meilleurs chances d’éclore.

Qu’est-ce qu’une entreprise sociale ?
Cette idée qui vous occupe, relève-t-elle de ce qu’on regroupe sous la notion ” d’entreprise sociale” ?
Pour répondre clairement, on peut reprendre la définition que donne le premier des deux sites présentés dans ce billet :

Les entreprises sociales, aussi diverses soient-elles, conjuguent le plus souvent – dans des proportions variables – trois dimensions essentielles :
- un projet économique, inscrit dans le marché : prise de risque, production de biens et services, modèle économique viable, réponse à une demande, création de richesses et d’emplois, indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics, etc. ;
- une finalité sociale : lutte contre l’exclusion (chômage, pauvreté, handicap, etc.), création ou maintien d’emplois durables et de qualité, valorisation d’un territoire, d’un patrimoine ou d’un environnement, garantie d’un juste revenu aux producteurs, développement du lien social, etc. ;
- une gouvernance participative : implication / participation des parties prenantes, processus de décision non fondé sur la propriété du capital, rémunération limitée du capital, excédents investis au service du projet, etc.

L’entrepreneur social
Un site vient de voir le jour à la suite du Salon des entrepreneurs, sous l’impulsion de l’Avise, une agence créée à l’initiative de la Caisse des dépôts et consignations avec le soutien de nombreux partenaires (mutuelles, secteur associatif et coopératif). Il propose une information pratique et claire qui peut aider tout un chacun à formaliser son projet.
Découvrez, créez, développez, les trois rubriques du site indiquent explicitement la nature de l’aide disponible.
Une aide qui se concrétise par :

  • un annuaire des différents acteurs susceptible de soutenir un projet de création d’entreprise,
  • une bibliothèque regroupant toutes les publications utiles disponibles
  • une série d’outils de financement et de développement.

Des fiches pratiques permettent d’organiser le projet, étape par étape : définition du projet, contraintes, besoins locaux, partenaires, stratégie…
Des ressources en matière de formation universitaire ou professionnelle sont proposées.
Enfin, des portraits détaillés d’entrepreneurs illustrent concrètement l’ensemble, donnant un aperçu réaliste des démarches à accomplir.

Antropia
L’Institut de l’innovation et de l’entrepreneuriat social, lancé au début de ce mois, est une autre opportunité d’appui, de conseil, de financement dont l’esprit est clairement décrit, par l’équipe elle-même, en exergue de la page d’accueil du site Internet de l’institut.

“Face aux besoins sociétaux que ni les services publics ni la logique de marché ne peuvent pleinement satisfaire, l’entrepreneuriat à finalité sociale constitue, dans le cadre du développement durable, une réponse efficace et responsable au service des hommes et de la collectivité, dans les pays du Nord comme dans ceux du Sud. Les entrepreneurs sociaux sont une force d’innovation capable d’influencer et de collaborer avec les pouvoirs publics et les entreprises privées à but lucratif, afin de générer des changements systémiques”. Thierry Sibieude et l’équipe de l’Institut de l’innovation et de l’entrepreneuriat social (IIES).

A cet effet, “l’incubateur” d’entreprise sociale Antropia, désormais porté par l’institut, par l’ESSEC et par la caisse d’épargne, soutient les projets d’entreprise sociale à la condition qu’ils concernent l’Ile-de-France et que leur finalité sociale soit explicite. Pour vous repérer et savoir si vous êtes éligible, vous pouvez retrouver les “antropiens”, actuels et passés, afin de vous faire une idée des projets soutenus par Antropia.

Pour intégrer Antropia, vous devez déposer un dossier de candidature et soumettre ensuite votre projet à l’équipe.
S’il est retenu, votre projet sera soutenu par Antropia qui propose :

  • un accompagnement stratégique,
  • un soutien technique,
  • une mise en réseau,
  • un bureau,
  • un financement sous forme de bourse ou de prêt d’honneur.

Nul doute, si vous souhaitez déposer votre candidature auprès d’Antropia que l’entrepreneur social vous aidera considérablement dans l’élaboration de votre dossier.

@Visiter :
Sur l’Entrepreneur social
Entrepreneur-social.net, votre projet commence ici
Le site de l’Avise
Sur Antropia
Institut de l’Innovation et de l’Entrepreneuriat Social
Antropia, la terre d’élection des entrepreneurs sociaux
Le dossier de candidature (à télécharger en pdf)

Comments (4)

Ça s’est passé cette semaine (8 au 14 février)

Cinquième édition de l’actualité partielle et partiale de l’emploi au cours de la semaine écoulée, c’est parti !
Et nous commençons, contre toute logique, par l’annonce d’une “semaine spéciale emploi” sur le blog d’Antoine Dupin : elle commence demain…

@Suivre :
Semaine Spéciale Emploi / Trouver un emploi par le web

Emploi
Situation de l’emploi
Les annonces se sont succédées, toutes aussi pessimistes les unes que les autres, sur la situation de l’emploi en France.
La situation des cadres apparaît particulièrement dégradée et les prévisions pour 2010 peu réjouissantes. Selon l’APEC la conjoncture ne devrait s’améliorer qu’en 2011, l’année 2010 demeurant orientée à la baisse après une année 2009 déjà particulièrement mauvaise ; ce sont en particulier les débutants qui seront atteints et souvent contraints à revoir leurs ambitions à la baisse.
Dans ce contexte les jeunes diplômés sont à la peine : après un recul de 35 % des recrutements en 2009, les prévisions pour 2010 sont encore plus alarmantes.
Un tableau bien noir que n’éclaircissent pas les sombres perspectives pour le secteur automobile : alors même que la progression du nombre d’immatriculations a atteint un taux record en 2009, ce sont 40.000 à 50.000 suppressions d’emplois qu’il faut attendre en 2010 et 2011.

@Lire :
Le marché de l’emploi des cadres va toucher le fond cette année, Leïla de Comarmond sur Les Echos.
Ecoles et diplômés tentent de s’adapter, toujours sur Les Echos.
Sombres perspectives pour l’emploi en France dans la filière automobile, Céline Serrat (AFP).

Réglementation
Vers la fin des différences de traitement entre cadres et non-cadres ?
La Cour de cassation vient de prononcer un arrêt qui pourrait bien faire date en donnant raison à un démarcheur livreur de DHL Express qui s’était plaint de ne pas bénéficier des mêmes droits à congés que ses collègues cadres. L’importance de l’arrêt réside dans le fait, comme le souligne Altermonde sans frontières, qu’il s’applique à un accord d’entreprise et qu’il remet donc en cause bien des avantages jusque là consentis à certaines catégories de salariés…

@Lire :
Quand la Cour de cass’ sonne la révolution ! sur altermonde-sans-frontière.com

Évolution du ROME
Le répertoire opérationnel des métiers et des emplois, qu’on appelle plus brièvement le ROME, connaît une importante évolution et s’adapte au marché du travail notamment par une augmentation sensible des fiches métiers qui le composent. Du même coup, Pôle emploi met à disposition un outil pour retrouver les correspondances entre les fiches métiers de l’ancien et du nouveau ROME.

@Consulter :
Outil de correspondance du ROME
Répertoire opérationnel des métiers et des emplois (ROME)

Décret
Le gouvernement vient de créer un observatoire interministériel de l’accessibilité et de la conception universelle dont la mission est “d’évaluer l’accessibilité et la convenance d’usage des bâtiments d’habitation, des établissements recevant du public, des lieux de travail, de la voirie, des espaces publics, des installations ouvertes au public, des moyens de transports et des nouvelles technologies.”

@Consulter :
Décret n° 2010-124 du 9 février 2010 portant création de l’observatoire interministériel de l’accessibilité et de la conception universelle

Parutions
Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche publie les résultats de l’enquête réalisée sur l’emploi scientifique en France.

@Consulter :
Rapport sur l’état des lieux de l’emploi scientifique en France

Le secrétaire d’état chargé de l’emploi, Laurent Wauquiez, avait sollicité la création d’un groupe de travail sur la formation professionnelle des demandeurs d’emploi qui vient de lui remettre son rapport.

@Consulter :
La formation professionnelle des demandeurs d’emploi, Jean-Marie Marx , Bertrand Deumie, Sylvie Vidal.

Deux chercheurs du CNRS publient une étude approfondie du dispositif d’autoentrepreneur mis en place par la loi de modernisation de l’économie du 4 août 2008 ; leur ouvrage est une analyse à la fois du modèle juridique du statut, dont il apparaît qu’il n’est pas si “indépendant” que cela, et le modèle économique qui le sous-tend : sortir du salariat en créant sa propre activité.

@Lire :
Être entrepreneur de soi-même après la loi du 4 août 2008 : les impasses d’un modèle productif individuel, Nadine Levratto et Évelyne Serverin, Revue internationale de droit économique (t. XXIII, 3 2009/3, De Boeck Université).
Le document de travail à l’origine de l’ouvrage est consultable en ligne (à télécharger en pdf).

Le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) consacre un numéro thématique aux troubles musculo-squelettiques (TMS) d’origine professionnelle en France. Un phénomène d’importance : les TMS constituent la première cause de morbidité liée au travail, alors même qu’on sait qu’ils sont très largement sous-déclarés.

@Consulter :
BEH n°5-6 du 9 février 2010

Leave a Comment

Cyber-base emploi, toutes les ressources d’Internet sans abonnement

La recherche d’emploi s’accommode de plus en plus mal de l’absence d’utilisation de l’Internet ; à l’inverse, les ressources dans le domaine se multiplient jusqu’à l’excès sur la toile. Il devient bien difficile à quiconque ne maîtrise pas les bases de l’utilisation des outils informatiques de mener efficacement une recherche d’emploi. Le challenge relève presque de l’impossible sans adresse de courrier électronique ou sans possibilité de diffuser son curriculum vitae en ligne.
La fracture numérique n’est pas encore réduite, loin s’en faut, et nombre de personnes en recherche d’emploi ne disposent ni d’ordinateur ni des moyens nécessaires à l’établissement d’un abonnement à l’Internet.

Le réseau des “cyber-bases”, lancé en 1999 par la Caisse des dépôts et consignations, offre une réponse sociale d’importance en mettant à disposition du public, particuliers ou professionnels, des espaces pour l’initiation aux technologies de l’information et de la communication animés par des professionnels formés aux nouvelles technologies, aux techniques d’animation et à la médiation.

Il existe aujourd’hui 800 espaces publics numériques répartis sur le territoire national – y compris l’outre-mer – qui autorisent le libre accès à un matériel informatique connecté, via une connexion haut-débit, à l’Internet. Des animateurs sont présents pour proposer une aide, à la demande.
Des ateliers sont régulièrement organisés, en groupe, pour initier aux usages numériques dans le domaine de la communication (dialoguer en ligne, utiliser les réseaux sociaux, etc.), de l’utilisation quotidienne de l’Internet (mener des démarches en ligne, utiliser les logiciels, créer un blog, etc.), de l’information (initiation à la recherche d’information en ligne par exemple).
Un accompagnement personnalisé peut être proposé sur des créneaux horaires réservés pour répondre à des besoins spécifiques.

@Consulter :
Annuaire des espaces publics du réseau cyber-base
Un exemple, la cyber-base emploi de la Maison de l’emploi du nord de La Réunion

Comments (2)

Jours de l’orientation au CIDJ

Du 15 au 17 février, le Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ) organise, à l’intention des adolescents et des jeunes adultes, trois journées de rencontre avec des professionnels de l’orientation, de la formation et de l’entreprise. C’est au pied de la tour Eiffel, il est facile de s’orienter pour s’y rendre !
Le lundi est consacré à la formation continue et à la découverte de l’offre disponible sur l’ensemble de l’Ile-de-France.
Le mardi est centré sur la découverte des métiers, particulièrement dans les domaines de la santé et du social, de l’artisanat, de la technologie, de l’emploi public.
Le mercredi permet à chaque participant d’obtenir des entretiens d’orientation, sans rendez-vous et gratuits, avec des conseillers pour choisir ses études, sa formation, son métier.

@Savoir :
Entrée libre
Centre d’Information et de Documentation Jeunesse
101, quai Branly
75015 Paris
Métro Bir Hakeim ligne 6, RER C Champ de Mars

Leave a Comment

Equi’Val, deux jours en terre responsable

Le Conseil général du Val-de-Marne organise deux jours de rencontre avec les acteurs val-de-marnais de l’économie sociale, solidaire et équitable les 12 et 13 février au palais des sports de Créteil. Associations (elles sont 13 900 dans le département !), mutuelles, coopératives constituent l’essentiel de ces acteurs qui tentent d’apporter des réponses aux problématiques d’insertion et d’emploi. Le secteur de l’économie sociale et solidaire représente 26000 emplois dans le département.

Soutenu par la Communauté européenne, ce rendez-vous est organisé autour de trois grands thèmes :

  • La consommation responsable
  • L’engagement citoyen
  • L’emploi, la formation, la création d’activités et le financement

A première vue, l’intérêt principal de ce rendez-vous tient dans l’organisation d’ateliers participatifs sur les problématiques de l’emploi et de la création d’entreprise. Les intervenants retenus, décideurs locaux et acteurs de terrain, laissent augurer des débats concrets et utiles à tous.
Bien sûr, des conférences sont également proposées et, plus original, de nombreux moments festifs et conviviaux sont proposés aux participants : concerts, théâtre, lectures…
Vous en retrouverez le détail dans le programme complet des rencontres.

@Consulter :
Equi’Val, le programme complet (document à télécharger en pdf)

@Retenir :
Equi’Val, le rendez-vous de l’économie sociale, solidaire et équitable
Le 12 février de 10h à 20h et le 13 février de 10h à 19h au Palais des sports de Créteil, entrée libre et gratuite
Accès
A vélo : piste cyclable sur le Mail des Mèches
En transports en commun :
Bus 181 ou 281 : station Créteil université
Métro 8 : station Créteil université
Tvm : station Créteil université
RER D : station Le vert de maisons
En voiture depuis Paris :
A86 sortie Créteil centre (D1) Sortie université, puis suivre la direction PALAIS DES SPORTS
Parking gratuit

Leave a Comment