Entretien de recrutement par téléphone

Un papier et un crayon, ce sont les deux premiers outils indispensables pour préparer entretien de recrutement par téléphone.

C’est bien beau mais quand l’appel survient à l’improviste on n’a pas toujours ce qu’il faut sous la main et quant à se préparer…
Vous avez envoyé des candidatures, vous devez vous attendre à ce qu’elles entraînent des réponses et donc disposer des principaux éléments d’information qui vous seront utiles en cas d’appel téléphonique.
Vous pouvez bien sûr être surpris par l’appel à un moment peu propice : vous êtes au travail, dans les transports, en train de faire vos courses, etc. Dans ce cas, n’hésitez pas, demandez à votre interlocuteur de vous rappeler ou proposez de le rappeler, si vous êtes en mesure le faire dans les minutes qui suivent.

Cet entretien est une étape intermédiaire dans un processus de recrutement parfois utilisée par les recruteurs pour affiner une impression retirée de la lecture de votre curriculum vitae et de votre lettre de motivation tout en ne vous faisant pas perdre de temps, à lui comme à vous, en passant immédiatement à un entretien en face à face. Il est sélectif mais rarement décisif ; il peut toutefois vous faire gagner, ou perdre, de précieux points pour la suite.

Votre interlocuteur et son entreprise
Puisque vous avez déposé votre candidature la première chose à laquelle s’attend votre interlocuteur c’est que vous connaissiez l’entreprise pour laquelle il travaille ou pour laquelle il se charge du recrutement. Son souci sera de s’assurer que c’est bien le cas et que vous correspondez effectivement au profil recherché en termes de formation, de motivation.
Vous avez de votre côté relevé quelques éléments clés sur l’entreprise, Internet est fait pour ça !, et sur le poste qui vous intéresse. Vous avez l’annonce à laquelle vous avez répondu sous la main.
En somme, vous savez expliquer pourquoi le poste proposé vous intéresse, pourquoi cette entreprise a attiré votre attention.

Vous
La réussite de l’entretien repose sur votre expression : concision et fluidité sont essentielles.
Evitez les grands discours, les phrases interminables, soyez prêt à répondre brièvement sans pour autant vous contenter d’un oui ou d’un non : ce qui vous intéresse est sûrement déjà écrit dans l’annonce à laquelle vous avez répondu, vous l’avez d’ailleurs souligné (ça tient à peu de choses de préparer un entretien !).
La voix est le seul support d’un entretien téléphonique, profitez-en : soyez accueillant, enjoué, souriant, tout cela s’entend.
Enfin, prenez votre temps entre chaque question et tournez sept fois votre langue dans votre bouche plutôt que de vous précipiter et… de bafouiller.

Et ensuite ?
Quand nous rencontrons-nous ?
C’est la question qui doit clairement vous obséder, votre objectif est de poursuivre la relation.
Généralement, votre interlocuteur vous informera de la suite qu’il compte donner à ce premier entretien et même s’il ne propose pas immédiatement d’entretien, il ne faut pas vous décourager mais simplement, une fois encore, prendre votre mal en patience. En effet, en particulier lorsque votre interlocuteur travaille pour un cabinet de recrutement, il peut simplement vous informer des suites possibles et remettre à quelques jours un futur contact pour fixer un éventuel entretien.

Bien d’autres questions peuvent venir à l’esprit du recruteur… ou au vôtre ; n’hésitez pas à les poser en commentaire, nous poursuivrons la discussion.

Bookmark and Share

Leave a Comment