Economie sociale et solidaire : les formations

L’économie sociale et solidaire, que l’on peut définir comme la face opposée – et de moins en moins cachée ! – de l’économie de marché, offre de nombreux débouchés professionnels, au point de représenter aujourd’hui 10% de l’emploi total en France. Elle se fonde sur la priorité donnée au développement local et/ou régional et à l’individu avant toute considération financière ; les profits sont redistribués pour servir au développement de nouveaux projets.

De quoi parle-t-on précisément ?
Principalement du monde associatif, des coopératives et des mutuelles ; ces trois entités constituent le cœur de l’économie sociale qui s’étend également aujourd’hui, par exemple, au commerce équitable et aux entreprises d’insertion.

Quels métiers ?
Les formations supérieures, accessibles aux étudiants comme aux salariés, se multiplient en conséquence et offrent une alternative très crédible aux formations traditionnelles avec des débouchés vers les métiers de la gestion, de la comptabilité et du management appliqués à l’économie sociale ou encore de l’encadrement, de la gestion de projet. Des emplois de chargé de mission et/ou de projet sont également une perspective raisonnable ainsi que des débouchés professionnels dans les institutions locales, régionales ou nationales engagées dans des projets associatifs.

Quelques exemples de formations

Licences

  • La licence professionnelle Management des organisations, spécialité organisation du tiers secteur et de l’économie solidaire de l’IUT de l’Indre (Châteauroux).

Masters

@Consulter :
Annuaire des formations supérieures en économie sociale et solidaire (mise à jour juin 2009, document au format Excel en téléchargement)

Bookmark and Share

Leave a Comment